Remboursement campus

Formulaires de demande
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Page précédente

Rapport de la CLDR 2012

COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL DE VIRTON
RAPPORT D’ACTIVITE 2012
 
 
CLDR : Composition et règlement
 
La CLDRde Virton a été installée en 2004 (1ère réunion : 24/06/2004). Un nouveau membre (Amélie Lequeut) est venu s’ajouter en 2011. Le règlement d’ordre intérieur est resté inchangé depuis son approbation en 2004.
 
Etat des activités durant l’année écoulée
 
En 2012, la CLDR s’est réunie à quatre reprises : 8 février (12 personnes), 4 avril
(9 personnes), 26 septembre (10 personnes), 14 novembre (14 personnes).
 
1. Suivi des conventions ‘voies lentes’ (2006 et 2011)
 
Le réseau de voies lentes est un très gros projet de développement rural qui repose sur la réalisation de deux « tronçons majeurs » le long de la Vire et du Ton. Au final, ces pistes permettront de relier les villages entre eux et avec Virton, ainsi que la commune avec les entités des communes voisines.
Plusieurs tronçons des fiches projets sont réalisés et ont bénéficié pour certains d’autres sources de financement : (Plan Mercure – Crédit d’impulsion – Plan Escargot). Les deux tronçons majeurs sont en cours de finalisation, il manque la piste entre Chenois et les étangs de Latour qui est l’objet de la convention 2011. La CLDR centralise tous les aménagements et continue à suivre l’ensemble des projets de voies lentes qu’elle a d’ailleurs inscrits dans la prolongation du programme communal de développement rural.
L’avant-projet de la convention 2011 a été approuvé par la CLDR le 4 avril 2012 et transmis le 18 juillet 2012 au Service du Développement rural.
 
2. Suivi de la 2ième convention (2008)
 
La convention 2008 porte sur les aménagements dans les villages, à savoir :
  • les abords et la sécurisation de l’école de Chenois
  • l’aménagement de la traversée du centre de Gomery
  • les abords de l’abreuvoir à Latour
 
Le marché a été approuvé par le Ministre le 1er février 2012. Les travaux ont démarré le
15 mars 2012. La réception provisoire est prévue le 26 avril 2013.
 
3. Suivi de la 3ième convention (2009)
 
Le « Centre Lorrain du Patrimoine et de la Rénovation Durable » constituait le projet de convention Développement Rural à conclure en 2009 avec la Région wallonne. Une subvention de 865.120 € était a priori affectée à la construction du bâtiment. L’activité de ce centre devait dépasser les frontières. Les partenaires étaient grand-ducaux et français. Pour financer son fonctionnement, un projet INTERREG a été déposé en 2009. Le projet a été refusé. Les services communaux ont contacté et reçu le 21 janvier 2010 les représentants de l’Institut de la Paix Dieu à Amay dans le but de former un partenariat avec eux. La réunion a été constructive. Toutefois un désaccord demeure au niveau de la sous-traitance des formations entre l’Administrateur, Monsieur Joris et les représentants du Centre de la Paix Dieu.
 
Le refus du projet Interreg relatif au fonctionnement du centre a empêché sa mise en œuvre concrète. La CLDR et la Commune restent cependant fermement attachées à la réalisation de ce projet majeur dans les objectifs de développement communal.
 
4. Suivi de la 4ième convention (2010)
 
La convention 2010 est relative à la restauration du presbytère de Ruette. Le projet envisagé doit éviter de donner à l’ancien presbytère une nouvelle affectation trop contraignante de façon à pouvoir la modifier éventuellement d’ici 30 ou 50 ans. L’idée retenue actuellement est la combinaison de plusieurs fonctions :
- tout d’abord, une maison de l’artisanat. Il s’agira de pérenniser les métiers d’artisanat de notre région et d’attirer divers publics (scolaire, particuliers, professionnels), en proposant des lieux de travail, de formation (pour amateurs et professionnels) aux métiers de l’artisanat et d’échanges entre professionnels. Il devra aussi s’ouvrir à un plus large public pour des expositions ou des dégustations de produits de terroir ;
- ensuite, une maison de village, car Ruette est aussi un village dynamique. Les activités durant l’année y sont nombreuses : théâtre, peinture, gymnastique, marche, sport automobile, catéchisme, etc. Les associations locales sont à la recherche de lieux de réunion et de stockage de matériel, simples mais accueillants et surtout situés au sein du village.
Sur cette base, le projet de la maison de la ruralité a fait l’objet d’un concours d’architecture qui a permis de désigner l’auteur de projet fin novembre 2011. L’avant-projet relatif au presbytère de Ruette a été approuvé par la CLDR suite à sa présentation par les architectes le 8 février 2012, et par le Service du Développement Rural le 31 juillet 2012. La réunion de la CLDR du 14 novembre 2012 a consisté en une présentation publique du projet relatif au presbytère à son stade d’élaboration.
Le permis de bâtir a été délivré le 21 décembre 2012.
 
Réflexion sur l’ODR
 
Le programme de la CLDR a été particulièrement chargé en 2011 où 6 réunions plénières et 11 réunions de groupe de travail ont été organisées. Il s’agissait d’une part d’instruire les dossiers des conventions du PCDR en vigueur et d’autre part de préparer la matière (objectifs et projets) de la prolongation du PCDR. C’est peut-être pourquoi certains membres se sont essoufflés et que les réunions de CLDR ont été moins suivies en 2012. Ce constat a permis de mettre en évidence que les membres, bénévoles de la CLDR peuvent se consacrer jusqu’à un certain point au lancement de projets. Le personnel communal lui peut appuyer ou prendre le relais, mais il survient un moment où les exigences de la gestion de projets ne correspondent pas toujours avec les exigences du service communal.
Cependant, malgré ces difficultés, l’ODR a aidé à la réalisation de projets variés et d’envergure. La CLDR a été souvent mobilisée, pleine d’idées et de ressources.
 


Continuité et poursuite des projets
 
- La réception provisoire des travaux d’aménagements dans les villages est prévue le
26 avril 2013.
 
- Une réunion est prévue au bureau de l’urbanisme à Arlon en raison des difficultés liées à la mise en œuvre des impositions du permis d’urbanisme délivré pour le presbytère de Ruette. Une fois les problèmes résolus, le dossier du projet sera soumis au Conseil Communal, puis transmis au Service du Développement Rural.
 
- La demande de permis de bâtir pour la voie lente reliant Chenois aux étangs de Latour est en cours d’instruction. Dès réception du permis de bâtir et de l’accord du Service du Développement Rural, le dossier projet sera soumis au Conseil Communal, puis transmis au Service du Développement Rural.
 
- Une réunion a été organisée pour la mise en œuvre de la première convention. Cependant, des précisions doivent encore être apportées au niveau de l’utilisation des maisons de villages.
 
- Le dossier de prolongation du Programme Communal de Développement Rural de Virton a été approuvé par le Gouvernement wallon en date du 8 novembre 2012.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL DE VIRTON
 
 
 
 
RAPPORT D’ACTIVITE 2012
 
COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL DE VIRTON
RAPPORT D’ACTIVITE 2012
 
 
CLDR : Composition et règlement
 
La CLDRde Virton a été installée en 2004 (1ère réunion : 24/06/2004). Un nouveau membre (Amélie Lequeut) est venu s’ajouter en 2011. Le règlement d’ordre intérieur est resté inchangé depuis son approbation en 2004.
 
Etat des activités durant l’année écoulée
 
En 2012, la CLDR s’est réunie à quatre reprises : 8 février (12 personnes), 4 avril
(9 personnes), 26 septembre (10 personnes), 14 novembre (14 personnes).
 
1. Suivi des conventions ‘voies lentes’ (2006 et 2011)
 
Le réseau de voies lentes est un très gros projet de développement rural qui repose sur la réalisation de deux « tronçons majeurs » le long de la Vire et du Ton. Au final, ces pistes permettront de relier les villages entre eux et avec Virton, ainsi que la commune avec les entités des communes voisines.
Plusieurs tronçons des fiches projets sont réalisés et ont bénéficié pour certains d’autres sources de financement : (Plan Mercure – Crédit d’impulsion – Plan Escargot). Les deux tronçons majeurs sont en cours de finalisation, il manque la piste entre Chenois et les étangs de Latour qui est l’objet de la convention 2011. La CLDR centralise tous les aménagements et continue à suivre l’ensemble des projets de voies lentes qu’elle a d’ailleurs inscrits dans la prolongation du programme communal de développement rural.
L’avant-projet de la convention 2011 a été approuvé par la CLDR le 4 avril 2012 et transmis le 18 juillet 2012 au Service du Développement rural.
 
2. Suivi de la 2ième convention (2008)
 
La convention 2008 porte sur les aménagements dans les villages, à savoir :
  • les abords et la sécurisation de l’école de Chenois
  • l’aménagement de la traversée du centre de Gomery
  • les abords de l’abreuvoir à Latour
 
Le marché a été approuvé par le Ministre le 1er février 2012. Les travaux ont démarré le
15 mars 2012. La réception provisoire est prévue le 26 avril 2013.
 
3. Suivi de la 3ième convention (2009)
 
Le « Centre Lorrain du Patrimoine et de la Rénovation Durable » constituait le projet de convention Développement Rural à conclure en 2009 avec la Région wallonne. Une subvention de 865.120 € était a priori affectée à la construction du bâtiment. L’activité de ce centre devait dépasser les frontières. Les partenaires étaient grand-ducaux et français. Pour financer son fonctionnement, un projet INTERREG a été déposé en 2009. Le projet a été refusé. Les services communaux ont contacté et reçu le 21 janvier 2010 les représentants de l’Institut de la Paix Dieu à Amay dans le but de former un partenariat avec eux. La réunion a été constructive. Toutefois un désaccord demeure au niveau de la sous-traitance des formations entre l’Administrateur, Monsieur Joris et les représentants du Centre de la Paix Dieu.
 
Le refus du projet Interreg relatif au fonctionnement du centre a empêché sa mise en œuvre concrète. La CLDR et la Commune restent cependant fermement attachées à la réalisation de ce projet majeur dans les objectifs de développement communal.
 
4. Suivi de la 4ième convention (2010)
 
La convention 2010 est relative à la restauration du presbytère de Ruette. Le projet envisagé doit éviter de donner à l’ancien presbytère une nouvelle affectation trop contraignante de façon à pouvoir la modifier éventuellement d’ici 30 ou 50 ans. L’idée retenue actuellement est la combinaison de plusieurs fonctions :
- tout d’abord, une maison de l’artisanat. Il s’agira de pérenniser les métiers d’artisanat de notre région et d’attirer divers publics (scolaire, particuliers, professionnels), en proposant des lieux de travail, de formation (pour amateurs et professionnels) aux métiers de l’artisanat et d’échanges entre professionnels. Il devra aussi s’ouvrir à un plus large public pour des expositions ou des dégustations de produits de terroir ;
- ensuite, une maison de village, car Ruette est aussi un village dynamique. Les activités durant l’année y sont nombreuses : théâtre, peinture, gymnastique, marche, sport automobile, catéchisme, etc. Les associations locales sont à la recherche de lieux de réunion et de stockage de matériel, simples mais accueillants et surtout situés au sein du village.
Sur cette base, le projet de la maison de la ruralité a fait l’objet d’un concours d’architecture qui a permis de désigner l’auteur de projet fin novembre 2011. L’avant-projet relatif au presbytère de Ruette a été approuvé par la CLDR suite à sa présentation par les architectes le 8 février 2012, et par le Service du Développement Rural le 31 juillet 2012. La réunion de la CLDR du 14 novembre 2012 a consisté en une présentation publique du projet relatif au presbytère à son stade d’élaboration.
Le permis de bâtir a été délivré le 21 décembre 2012.
 
Réflexion sur l’ODR
 
Le programme de la CLDR a été particulièrement chargé en 2011 où 6 réunions plénières et 11 réunions de groupe de travail ont été organisées. Il s’agissait d’une part d’instruire les dossiers des conventions du PCDR en vigueur et d’autre part de préparer la matière (objectifs et projets) de la prolongation du PCDR. C’est peut-être pourquoi certains membres se sont essoufflés et que les réunions de CLDR ont été moins suivies en 2012. Ce constat a permis de mettre en évidence que les membres, bénévoles de la CLDR peuvent se consacrer jusqu’à un certain point au lancement de projets. Le personnel communal lui peut appuyer ou prendre le relais, mais il survient un moment où les exigences de la gestion de projets ne correspondent pas toujours avec les exigences du service communal.
Cependant, malgré ces difficultés, l’ODR a aidé à la réalisation de projets variés et d’envergure. La CLDR a été souvent mobilisée, pleine d’idées et de ressources.
 


Continuité et poursuite des projets
 
- La réception provisoire des travaux d’aménagements dans les villages est prévue le
26 avril 2013.
 
- Une réunion est prévue au bureau de l’urbanisme à Arlon en raison des difficultés liées à la mise en œuvre des impositions du permis d’urbanisme délivré pour le presbytère de Ruette. Une fois les problèmes résolus, le dossier du projet sera soumis au Conseil Communal, puis transmis au Service du Développement Rural.
 
- La demande de permis de bâtir pour la voie lente reliant Chenois aux étangs de Latour est en cours d’instruction. Dès réception du permis de bâtir et de l’accord du Service du Développement Rural, le dossier projet sera soumis au Conseil Communal, puis transmis au Service du Développement Rural.
 
- Une réunion a été organisée pour la mise en œuvre de la première convention. Cependant, des précisions doivent encore être apportées au niveau de l’utilisation des maisons de villages.
 
- Le dossier de prolongation du Programme Communal de Développement Rural de Virton a été approuvé par le Gouvernement wallon en date du 8 novembre 2012.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL DE VIRTON
 
 
 
 
RAPPORT D’ACTIVITE 2012
 
 
©2019 virton.be | Mentions légales | Contact mise à jour