Page précédente

Projets actuels et à venir

  Projets des années précédentes :
 

- Les hirondelles 

 
En 2010 et en 2011, le projet principal a consisté en la pose de nids artificiels pour les hirondelles de fenêtres. Cette opération a été réalisée en collaboration avec l’Association Ornigaume.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- Un sentier-découverte à Virton-Ville  
 
 
A l’origine de ce projet, une a.s.b.l. formée par des voisins du chemin. Leur objectif était de revaloriser l’ancienne assiette de chemin de fer entre Solumont et Ethe et donner à Virton un chemin de promenade en pleine nature à partir du Centre-ville. Ce chemin permet aussi la liaison entre différentes écoles de l’entité. Ce sentier actuellement aménagé en piste cyclable est accessible aux piétons, cyclistes et cavaliers.  
 
 
- Les milieux humides  
 
 
Deux mares situées à Ethe (Pré l’Taurau et les Aunouts) font l’objet d’une convention avec l’école libre de Ethe. Les élèves et leurs instituteurs sont responsables de l’entretien annuel des mares. La Commune de Virton assure un suivi pédagogique.
Le ruisseau du Vivier fait l’objet d’une convention entre l’école de Chenois, la Société halieutique virtonaise et la Commune pour servir de milieu de reproduction pour les espèces piscicoles indigènes. Une école de la rivière a ainsi été créée pour apporter aux enfants les informations relatives à la gestion des milieux aquatiques, grâce à l’achat de livres et à la fourniture d’aquariums d’eau douce.
Des conventions similaires ont également été établies avec la section fondamentale de l’ARNO à Virton et avec l’internat de l’école de Pierrard.
 
 
 
 
Les subventions de la région Wallonne relatives au PCDN ont servi en 2010 et en 2011 à la réhabilitation des étangs situés à proximité du repère des Zigomars.
 
 
 
 
 
 
Les étangs de Latour concilient la fonction de régulateurs de crues de la Vire avec le rôle de halte migratoire pour de nombreuses espèces d’oiseaux (observation des oiseaux d’eau). Le PCDN a contribué à l’aménagement d’un circuit longeant les étangs.
 
 
 
 
 
"Le Ruisseau du Cron" tire son nom de la présence de "cron" dans le ruisseau coulant dans le fond de vallée.
Le "cron", appelé aussi tuf ou travertin, est une roche provenant de la précipitation du carbonate de calcium (calcaire) dissous dans l’eau des cours d’eau, suite à l’action photosynthétique des plantes, algues et mousses qui y poussent.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- Chiroptères
 
Lors des travaux de rénovation de la couverture de l’église, deux chiroptères ont été placées pour faciliter l’accès aux chauves souris. 
 
 
 
 
 
 
Les projets de cette année
 
 

- Sensibilisation des promeneurs à la biodiversité

 
L’abri de Pierrard sera bientôt rénové, une convention sur 30 ans pour l’utilisation du bâtiment a été conclue avec les Aumôniers du Travail. Les fournitures seront financées par un subside PCDN. Le travail sera effectué fin de l’année scolaire et début de l’année scolaire prochaine par les ouvriers communaux et par les élèves et les ouvriers de l’Institut des Arts et Métiers de Pierrard. Il accueillera des panneaux didactiques.
 
 
 
 

- Actions de la semaine de l’Arbre

 
Dans le cadre de la semaine de l’Arbre, des plants d’arbres ou arbustes fruitiers ont été demandés pour les écoles, pour un club sportif et pour le repère des Zigomars. Une haie a été plantée entre le Garage Crucifix et l’école de Pierrard.
 
 
- Les hirondelles
 
Cette année, la moitié des nids mis en place ont été recolonisés. Des nids doubles ont été mis en place à la Maison du Pain. Un responsable d’Ornigaume a été expliquer aux enfants l’utilité de cette installation. Cette année sera une année d’entretien des nids posés.
Une réflexion est menée actuellement sur la mise en place de nids pour les chouettes chevêches.
 
 
 
 

- Arboretum près du repère des Zigomars

 
A proximité du repère des Zigomars, diverses essences d’arbres indigènes seront plantées et renseignées par des panneaux explicatifs.
 
- Actions du plan MAYA
 
Le 8 juillet 2011, le Ministre Benoît Lutgen confirmait l’adhésion de la commune de Virton au projet « commune Maya ». L’objectif était de sauvegarder les populations d’abeilles et d’insectes butineurs sur le territoire de la Wallonie afin de préserver notre environnement, notre biodiversité et notre alimentation.
L’engagement pour Virton était de développer des espaces propices à la vie des abeilles, d’organiser des actions de sensibilisation et d’établir une relation privilégiée avec les apiculteurs.
Le bilan après une année de travail est encourageant : plantations de haies, prairies, collaboration avec les écoles (achat de livres, rencontre avec les apiculteurs), réponse aux attentes des apiculteurs en matière de fourniture de terrains (privés ou communaux), etc.
 
 
 
 
- Biodibap’
 
En Wallonie, la densité des activités humaines est très importante, laissant peu de place à la nature.
Le projet Biodibap’ est destiné à promouvoir les aménagements favorisant la biodiversité. A Latour, une haie d’essences indigènes mellifères et une prairie fleurie ont été créées. Ces aménagements ont été réalisés en collaboration avec la section horticulture de l’établissement d’enseignement spécialisé de Saint-Mard. Nous tenons vivement à remercier les élèves de l’école pour le travail qu’ils ont réalisé et nous espérons que la concrétisation de ce projet encouragera nombre d’entre nous à laisser une place plus grande pour la nature à proximité de nos lieux d’activité et de vie.
©2019 virton.be | Mentions légales | Contact mise à jour