Manifestations en forêt

Infos et Formulaire à compléter
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Page précédente

Mesures préventives pour protéger votre compteur d'eau

Le compteur d’eau ainsi que le raccordement depuis la canalisation principale de distribution d’eau jusqu’au compteur appartiennent à la Commune. Néanmoins, les dégâts provoqués au compteur et à la partie du raccordement située à l'intérieur de la construction abritant le compteur relève de votre responsabilité !

Les canalisations et les compteurs d’eau étant particulièrement sensibles au gel, vous devez prendre les dispositions nécessaires pour les protéger et éviter leur détérioration en cas de températures négatives.

Le service communal de distribution d’eau tient à rappeler ces quelques précautions qui permettront de vous éviter bien des désagréments.

 

 

Votre compteur est installé dans une cave ou un garage

Veillez, dans la mesure du possible, à maintenir la température du local où se trouve votre compteur et vos conduites d’eau au-dessus de 0°C.

En cas de gel, enveloppez vos installations intérieures et votre compteur de matériaux isolants secs (mousse de polyéthylène, plaque de polystyrène ou couverture) et évitez les courants d’air froid donnant directement sur le compteur (joints de porte, ouvertures).

Si vous constatez que vos conduites intérieures sont gelées, utilisez un sèche-cheveux en commençant à réchauffer les conduites au départ du robinet principal. N’utilisez jamais de flammes !

N’entreposez rien qui puisse, en cas de chute, nuire au bon état de votre compteur d’eau.

Maintenez un accès aisé et sans danger au compteur de façon à ce que vous puissiez en vérifier régulièrement l’état et le bon fonctionnement. Cette précaution est également nécessaire lors d’opérations exécutées par le Service communal de distribution d’eau (entretien, réparation ou remplacement du matériel, relevé de l'index des consommations en eau).

 

 

Votre compteur est installé à l’extérieur, dans une loge à compteur

En cas de gel, calfeutrez, le cas échéant, l’intérieur de la loge à compteur avec des matériaux isolants. Vous pouvez placer à l’intérieur une plaque de polystyrène environ 30 cm plus bas que le couvercle principal.

Veillez à ce que le couvercle de la loge soit bien étanche afin d’éviter toute entrée d’air. Vous pouvez le recouvrir d’un film plastique puis de terre (à retirer dès la fin de la période de gel).

Entourez les tuyaux extérieurs d’une gaine isolante.

Maintenez la loge à compteur libre d’accès en tout temps.

 

 

 

En cas d’inutilisation prolongée de l’eau

Fermez l’arrivée d’eau principale située avant le compteur (sens de la circulation de l’eau) et vidangez les tuyauteries au moyen du robinet purgeur situé après le compteur afin d’éviter toute fuite, notamment due au gel.

 

 

Une négligence peut vous coûter cher ! Pensez-y !

En aucun cas, vous ne pouvez démonter, déplacer, modifier ou réparer un élément quelconque du raccordement établi par le Service communal de distribution d’eau. Une intervention de celui-ci pour effectuer les réparations occasionnées par un mauvais usage de votre part seront à votre charge.

Si le compteur ou le raccordement extérieur est endommagé par le gel, si les scellés sont brisés, vous devez impérativement en avertir la Commune. Les réparations et/ou le remplacement du matériel vous seront facturés s’il s’agit d’une négligence de votre part !

A noter aussi que les fuites d’eau consécutives au gel peuvent avoir un impact négatif sur votre portefeuille (remplacement de matériel et augmentation de votre facture d’eau).

 

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contactez votre Administration communale au ….

Bien s'équiper pour protéger sa santé et ses installations privées de distribution d'eau

Pression excessive, pression insuffisante, variation de pression, suspension de la fourniture d’eau, remise en charge du réseau, eau calcaire, eau acide, … Des mesures s’imposent pour protéger votre santé et vos installations privées !

Le service communal de distribution d’eau vous informe sur les équipements indispensables ou préconisés selon le cas.

 

 

Equipement obligatoire : le clapet anti-retour !

 

Le clapet anti-retour est un petit dispositif qui permet à l’eau de s’écouler dans un seul sens, soit du réseau communal vers l’installation privée. Il empêche tout retour d’eau de l’installation privée vers le réseau de distribution communal et, en conséquence, évite le risque de dégradation de la qualité de l’eau fournie aux abonnés.

La cause principale d’un retour d’eau est la différence de pression créée entre le réseau public de distribution d’eau et les installations privées, lors de travaux sur le réseau ou lors de la suspension de la fourniture d’eau part exemple.

Obligatoire, le clapet anti-retour doit être agréé par le distributeur. Il est placé sur l’installation privée après le compteur d’eau, plus exactement après le robinet purgeur du compteur. Pour garantir son bon fonctionnement, il vous revient de l’entretenir et de le remplacer si nécessaire.

 

 

Equipements préconisés selon le cas

 

v Pression excessive

 

Le placement d’un réducteur de pression est fortement conseillé lorsque la pression dans le réseau est excessive (généralement au-delà de 7 bars) mais également pour faire face aux variations de pression pouvant survenir dans le réseau de distribution communal (consécutives à des travaux par exemple). Inutile d’en faire l’achat si la pression à l’entrée du bâtiment est inférieure à 4 bars.

Le réducteur de pression protège toute l’installation privée des problèmes dus à un excès de pression : mise en sécurité des installations de chauffage, bruits dans les canalisations, coups de bélier, éclaboussures, usures prématurées des appareils électroménagers et des robinetteries, ….

Ce type d’équipement doit être placé sur l’installation privée après le compteur d’eau, plus exactement après le clapet anti-retour. Assurez-vous régulièrement de son bon fonctionnement !

 

v Pression insuffisante

 

La commune s’engage à vous fournir une eau dont la pression au compteur se situe entre 2 et 10 bars, hors écart et cas isolés. Toutefois, si la pression est insuffisante pour combler vos besoins personnels en eau, vous serez peut-être amenés à devoir vous équiper d’une pompe (surpresseur ou groupe hydrophore).

Comme le réducteur de pression, la pompe doit être placée sur l’installation privée après le clapet anti-retour. Notez que le branchement d’un tel appareil sur votre canalisation de raccordement doit toujours se faire par l’intermédiaire d’un réservoir à flotteur, placé en amont de la pompe. Une aspiration directe sur le réseau communal est interdite afin de ne pas perturber la pression disponible sur le réseau communal !

 

v Eau dure ou « calcaire »

 

Une eau dure ne nuit pas à la santé, au contraire. Elle comprend du calcium et du magnésium, ce qui permet de couvrir une partie des besoins journaliers de l’organisme. Ce type d’eau peut toutefois entraîner un certain inconfort dans la mesure où des dépôts de calcaire peuvent entartrer les canalisations d’eau chaude et les appareils électriques (lave-vaisselle, machine à laver, ...).

Un adoucisseur d’eau n’est utile que lorsque l’eau est très « dure » (au-delà de 30 degrés français), et ce afin de limiter les problèmes liés à la présence de calcaire dans l’habitation.

Attention toutefois à ne pas adoucir l’eau à l’excès, ce qui la rendrait « corrosive » ! Trop adoucie, l’eau attaque les canalisations, surtout celles constituées de métal ; des métaux tels que le plomb, libérés dans l’eau de distribution, peuvent nuire à la santé. Il convient donc de toujours maintenir un niveau de dureté résiduelle d’environ 15°F.

Avant d’installer un adoucisseur d’eau, adressez-vous à l’Administration communale afin de savoir si un tel équipement est vraiment nécessaire dans votre cas.

Dernier conseil : si vous optez pour l’achat d’un tel équipement, sachez qu’il est obligatoire de le placer immédiatement après le clapet anti-retour selon le sens d’écoulement de l’eau.

Faites-le installer par un professionnel !

 

v Eau douce et naturellement acide

 

Une eau douce est une eau peu minéralisée car pauvre en calcium et en magnésium, par opposition à une eau « dure » ou calcaire. C’est le cas des eaux ardennaises, naturellement acides (pH < 6,5). L’acidité de l’eau n’est pas dangereuse pour la santé. Par contre, le fait qu’elle soit agressive (corrosive) peut nuire à la santé dans la mesure où des particules de métal, constitutives des canalisations, risquent d’être libérées dans l’eau de distribution.

Afin de ne pas altérer la qualité de l’eau potable fournie, nous conseillons vivement, en cas d’eau douce et naturellement acide, l’utilisation de canalisations en matériaux synthétiques plutôt qu’en métal (fer, cuivre, nickel, chrome, plomb, zinc).

 

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contactez votre Administration communale au ….

 

 

Actions de sensibilisation, de protection et de restauration de nos ressources en eau …

Contrats de rivière

Le Contrat de Rivière consiste à mettre autour d’une même table tous les acteurs de la vallée, en vue de définir consensuellement un programme d’actions de restauration des cours d’eau, de leurs abords et des ressources en eau du bassin. Sont invités à participer à cette démarche les représentants des mondes politique, administratif, enseignant, socio-économique, associatif, scientifique…
Tous les habitants d’un même bassin, tous les usagers d’un même cours d’eau : les riverains et les autres, les gérants de campings, de villages de vacances, d’infrastructures touristiques, les responsables de mouvements de jeunesse, les pêcheurs, les amoureux de la nature, les défenseurs de l’environnement, les amateurs d’histoire et de patrimoine, les agriculteurs, les industriels, les propriétaires terriens, les mandataires communaux et provinciaux… tous disposent maintenant d’une plate-forme commune, d’un lieu, le Comité de Rivière, pour exprimer leurs souhaits sur la qualité de leurs cours d’eau, pour entendre et prendre en compte le point de vue des autres et ainsi établir ensemble des priorités dans les actions à programmer. Le contrat se construit donc sur un mode de gestion concertée.
Partout, la préparation du Contrat de Rivière a engendré une mobilisation forte autour de la rivière, comme jamais auparavant. Cette mobilisation a favorisé l’installation d’un climat de confiance entre acteurs et a permis, ce qui est essentiel, une réappropriation sociale de la rivière.
Les Contrats de Rivière régionaux :
 
 - Site internet Semois-Chiers :

- Site Semois
- Site Ton-Messancy
 
 
Pratique du kayak et de la pêche dans le sous bassin Semois-Chiers.
 
Pratique du kayak sur le site Internet suivant : http://kayak.environnement.wallonie.be/information.jsp


Pêcher c’est simple » sur le site Internet suivant : http://www.maisondelapeche.be/telechargements/LEGISBR.pdf
Autres informations sur la pêche sur : http://www.maisondelapeche.be/Fr/
 
l’information concernant la qualité des eaux de baignade (pour l’ensemble des 10 zones de baignade officielles du sous bassin Semois-Chiers) peut être obtenue auprès des Administrations communales concernées et à l’adresse Internet suivante : http://aquabact.environnement.wallonie.be
 
 


 
 

Relevé des compteurs d'eau

Le Collège communal tient à informer la population que les relevés de compteurs d’eau sont effectués par des agents du service technique de la Ville.
 
Nous attirons votre attention sur le fait que ces agents sont porteurs d’une carte de légitimation signée par l’autorité communale et revêtus du sceau de la Ville. Veuillez demander aux personnes qui se présenteraient à votre domicile de vous montrer cette carte.
 
Dans l’hypothèse où des personnes non porteuses de cette carte se présenteraient à votre domicile, nous vous invitons à ne pas les laisser entrer et à prévenir le service de police.
 
En cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec le service technique de la Ville (au numéro de téléphone suivant 063/24.23.50) qui vous indiquera si un relevé des compteurs a lieu ou non dans votre rue.
 
Les habitants d’Ethe recevront prochainement une carte individuelle à remplir en indiquant l’index actuel du compteur. Cette carte dûment remplie est à retourner à l’administration communale.
 
Par le Collège,
 
Le Secrétaire,  L’Echevin des Travaux,  Le Bourgmestre,
 
L. BALTUS D. LACAVE M. THIRY

©2017 virton.be | Mentions légales | Contact mise à jour